Comment maigrir avec le running

Comment maigrir avec le running ?

Le running constitue l’un des exercices les plus connus que vous pouvez pratiquer pour maigrir. Cependant, pour atteindre vos objectifs grâce à ce sport, vous devez suivre certains points importants. Que faire alors pour brûler quelques kilos grâce au running minceur ?

Opter pour une allure raisonnable

Pour maigrir avec le running, vous n’avez pas forcément besoin de mettre le turbo. Le but de cet exercice consiste à brûler les graisses et non à augmenter votre vitesse à la course. Pour cela, adoptez une bonne allure qui vous permettra de courir pendant longtemps, notamment lors d’une course à pied. Vous pouvez même porter un vêtement de running pouvant vous aider à absorber vos sueurs et à avoir la liberté de vos mouvements.

Cependant, pour reconnaître cette vitesse, vous devez prendre en compte votre Fréquence Cardiaque Maximale (FCM). Évitez qu’elle soit trop élevée pendant votre exercice. Moins elle sera importante, plus l’intensité de l’activité sera modérée, et mieux la consommation calorique augmentera.

 

 

Ajouter la musculation au running

Afin de brûler quelques kilos, vous pouvez combiner le running à la musculation. En réalité, lorsque vous développez vos muscles, vous améliorez par la même occasion votre métabolisme de base. Une telle astuce vous permettra de brûler 10 % de graisses en plus, contrairement à la pratique unique du running.

Pour cela, essayez d’alterner la pratique de ces deux activités. Entre deux séances de running par exemple, faites l’effort d’y intégrer une séance ou un programme de musculation. Ce faisant, votre corps brûlera davantage de la graisse pendant les courses. Même au repos, votre métabolisme de base vous permettra toujours de consommer des calories.

Pratiquer le running avant le petit déjeuner

Courez avant votre petit déjeuner

Pour rapidement maigrir avec le running, optez désormais pour une course avant le petit déjeuner. À ce moment de la journée, vous serez à jeun, ce qui vous permettra d’utiliser toutes vos réserves. Le taux de sucre sera à son plus bas niveau, ce qui obligera votre organisme à aller puiser son énergie dans vos graisses. Ainsi, lorsque vous faites une endurance à jeun pendant 30 min, vous brûlerez désormais 60 % de graisses au lieu de 30 %. Autrement dit, vous consommez une quantité de calories identique à un running d’environ deux heures.

Cependant, avant de pratiquer le running dans ces conditions, vous devez suivre un procédé bien précis. Il s’agit de réhydrater votre corps à votre réveil en buvant un grand verre d’eau ou un thé/café léger sans sucre. Cela vous permettra d’éviter les crampes pendant votre course à pied.

 

 

Au cours du running, ne cherchez pas à accélérer pour mettre le turbo, car cela vous fatiguera plus tôt que prévu. Évoluez donc suivant un rythme normal jusqu’à atteindre votre Fréquence Cardiaque Maximum. Cependant, faites en sorte que la course ne dépasse pas 30 min, voire 45 min exceptionnellement. De même, emportez toujours avec vous une petite quantité de sucre au cas où vous sentirez un malaise hypoglycémique.

Après la course, hydratez-vous de nouveau et prenez un bain pour vous remettre en condition. Enfin, prenez un petit déjeuner bien équilibré pour faire le plein de vos réserves. L’idéal serait d’inclure dans ce repas des aliments tels que les céréales, les fruits frais ou encore le lait.

Intégrer les séances fractionnées au running

Avant d’intégrer les séances fractionnées au running, vous devez d’abord vous sentir à l’aise en endurance fondamentale. En réalité, ce programme se montre plus intense que la course à l’état normal. Dans ce cas, vous serez amené à courir avec une alternance de grande vitesse et de phase de récupération. Pendant la récupération interne, les exercices à pratiquer seront aussi intenses. Pour suivre ce programme, vous devez donc être apte physiquement, sans toutefois présenter un problème cardiaque.

Abonne-toi pour recevoir
Nos derniers articles
Inscris-toi à la newsletter